Tokyo City Guide

Direction plein Est pour ce second City Guide, l’occasion pour moi de lancer le débrief de mon séjour au Japon avec la plus électrique de ses villes : Tokyo. Autant vous dire tout de suite que cette ville m’a complètement fascinée : du monde partout, des néons, des mangas, des sushis… Oui vous y retrouverez tous les stéréotypes japonais et vous aurez l’impression de débarquer sur une autre planète mais vous rencontrerez aussi des gens qui ont le sens de l’hospitalité, vous goûterez des ramens, des onigiris, du poisson ou des okonomiyakis sous toutes leurs formes, vous visiterez des temples historiques et vous croiserez des sourires, du monde et des vélos !

Tsukiji

Tokyo est une ville effervescente, en mouvement perpétuel, avec une architecture futuriste parfois démentielle, mais qui regorge aussi d’endroits fidèles aux traditions japonaises. Cela génère un contraste complètement déroutant.

Pour commencer, voici mon best-of des choses incontournables à faire dans la capitale nipponne :

  • Traverser le plus grand croisement piéton du monde à Shibuya
  • Assister aux enchères aux thons à 5h du matin dans le plus grand marché de poissons au monde à Tsukiji et enchaîner avec des sushis divinement frais pour le petit déjeuner chez Daiwa Sushi
  • Manger des yakitoris dans les petites ruelles sombres de Shinjuku à Yakitori Yokocho
  • Se balader dans le vieux quartier de Yanaka qui a gardé l’esprit du Tokyo d’autrefois
  • Assister à un combat de sumos au stade Ryogoku
  • Faire une excursion à Kamakura – ancienne capitale du Japon – pour visiter ses temples et admirer le grand Bouddha Daibutsu
  • Voir Tokyo à perte de vue depuis la Tokyo Skytree
  • Prendre le Sky Train pour un voyage vers le futur sur l’île artificielle d’Odaiba
  • Plonger dans le monde électronique d’Akihabara
  • Prendre le métro à Shinjuku à l’heure d’embauche des cols blancs
  • Tenter de méditer au temple Senso-ji, parmi la foule
  • Faire un Karaoké, que j’ai trouvé beaucoup plus amusant qu’il n’y paraît
  • Aller admirer l’emblème du Japon, le volcan sacré : le fameux Mont Fuji

Shibuya

Tsukiji

Yakitori Yokocho

Combat de Sumo

Kamakura

Tokyo Sky Tree

Odaiba

Akihabara

Senso-ji

Le Mont Fuji

Où dormir à Tokyo :

J’ai passé une semaine au Ryokan Sawanoya, une auberge traditionnelle du quartier calme de Yanaka, dans une petite chambre avec tatamis et futons assez confortables, et j’ai adoré. Je conseille plus que vivement ce Ryokan : l’accueil et les chambres sont au top et vous pourrez vous détendre dans un super bain chaud japonais, très appréciable après une journée de marche frénétique dans Tokyo.

Ryokan Sawanoya

Où manger à Tokyo :

Avant tout, petite précision sur l’expérience food à Tokyo : il y a des restaurants partout. Dans les gares, dans les centres commerciaux, à chaque coin de rue … impossible de tout tester ! Il y aurait dix fois plus de restaurants à Tokyo qu’à Paris, c’est donc une liste très personnelle que vous trouverez ici. Autre constat, je n’ai jamais mal mangé à Tokyo (et au Japon en général), que ce soit dans un resto haut de gamme ou dans une gargote de quartier, la qualité est toujours au rendez-vous ! Voici donc le best-of des restaurants que j’ai pu tester durant mon séjour.

Mutekiya dans le quartier d’Ikebukuro. Une institution qui sert un large choix d’excellents ramens, avec de généreuses portions de porc grillé et un bouillon délicieux. Le ramen « basique » est à 750¥ (environ 5,80€), une affaire ! La salle est petite et ne contient que 18 places, la majorité au comptoir. Vous ne pourrez pas vous tromper, la queue aux abords de l’entrée vous montrera le chemin ! Emplacement ici.

Daiwa Sushi, rien de mieux que d’aller chercher du poisson frais à la source, au marché de Tsukiji, le plus grand marché de poissons au monde. J’y ai mangé, à 7h du matin, les meilleurs sushis que j’ai pu goûter jusqu’à maintenant. Tellement frais et délicieux. Emplacement ici.

Gyoza Lou, un bar à gyozas fort sympathique : grillés et croustillants ou à la vapeur et tendres, vous avez le choix. Dans le quartier tendance d’Harajuku/Omotesando, c’est une adresse bon marché et de qualité comme on les aime. Emplacement ici.

Da Isa, une super pizzeria-trattoria située non loin de la station Nakameguro. On connaît tous ce moment où, après plusieurs semaines dans un pays étranger, on a besoin de retrouver les saveurs de chez nous et de se régaler d’une bonne pizza. Mission 100% accomplie chez Da Isa : pâte fine et croustillante, produits de qualité importés d’Italie et savoir-faire expert (le chef Hisanori Yamamoto a fait ses classes à Naples et a même été élu champion du monde de pizza). On retrouve même ces antipasti qui font tout le charme de l’Italie. Emplacement ici.

Mutekiya

Daiwa Sushi

Gyoza Lou

Tokyo est une ville qui déborde d’énergie et où l’on peut facilement se perdre, dans les tentaculaires stations de métro (notamment celle de Shinjuku qui draine l’équivalent de la population de Paris en une seule journée), ou même en ville car les adresses sont numérotées d’une manière assez… incompréhensible, mais vous serez vite pris d‘affection pour ces Tokyoïtes qui sont si abordables et généreux.

Bye Bye les Foodies

One thought on “Tokyo City Guide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *