Une semaine à Kyoto

Après une semaine trépidante à Tokyo, nous voilà arrivés à Kyoto pour sept jours et c’est à bord du Shinkansen que nous arrivons dans la région du Kansai ! Kyoto est un passage incontournable si vous devez vous rendre au Japon. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco et le mérite amplement ! Vous y découvrirez tout le savoir-vivre japonais, des geishas aux  temples en passant par les palais et la cuisine Kaiseki : tout y est raffinement, harmonie et sérénité. Bienvenue à Kyoto, le berceau de la culture Japonaise !

Kyoto

Petit aparté, j’ai pris pour la première fois le fameux train Shinkansen entre Tokyo et Kyoto et il est assez impressionnant : simple, rapide et propre. Un plaisir de voyager dans ces conditions. Je vous en parlerai plus en détail dans un autre billet.

Il y a plus de 1600 temples et 400 sanctuaires dans Kyoto, c’est la ville la plus riche culturellement mais il a fallu faire un choix !

Voici donc mon best-of des choses incontournables à faire à Kyoto :

  • Visiter le Kiyomizu-dera, aussi impressionnant qu’on l’imagine
  • Se balader dans les petites ruelles de Ponto-Cho
  • Chercher la sérénité au Shoren-in
  • Se rendre au Ginkaku-ji, également appelé le Pavillon d’argent
  • Parce qu’on aime bien quand ça brille, aller visiter le Kinkaku-ji, le Pavillon d’or
  • Se perdre dans la bambouseraie d’Arashiyama
  • Faire du shopping et dîner à la gare de Kyoto, un vrai retour vers le futur
  • Faire une escapade à Nara pour caresser les daims et admirer le grand Bouddha
  • Aller à la recherche des geishas dans le quartier de Gion
  • Se baigner dans un onsen aux abords de la forêt à Kurama
  • Traverser les 4km de portes torii rouges au Fushimi Inari-taisha

Kiyomizu-dera

Ponto-Cho

Kyoto - Ponto-Cho

Shoren-in

Ginkaku-ji - Le palais d'argent

Kinkaku-ji - Le palais d’or

Bambouseraie Kyoto

Gare de Kyoto

Nara

Kyoto - Quartier de Gion

Kurama

Fushimi Inari-taisha

Où dormir à Kyoto :

Au Ryokan Yuhara, une auberge traditionnelle près de la gare de Kyoto (15min à pied), dans une grande chambre avec tatamis et futons assez confortables. Une vieille dame et son fils tiennent l’établissement, elle douce et gentille, lui un peu excentrique et prenant son métier très à cœur ! Vous serez très bien accueilli chez eux et vous pourrez demander tout ce que vous voulez, le petit duo se pliera en quatre pour satisfaire tous vos besoins. La nuit est à 70€ pour une chambre double.

Où manger à Kyoto :

L’expérience food à Kyoto ressemble à Tokyo, dans le sens où il y a des restaurants à chaque coin de rue. Vous pouvez manger dans n’importe quel endroit et la qualité sera toujours au rendez-vous, ce qui est très appréciable. Voici donc le best-of des restaurants que j’ai pu tester durant mon séjour.

Ipudo Ramen. Ici les gens font la queue pour se délecter d’un bon ramen et de gyozas qui sont également très bons. La formule ramen + Gyoza est à 750 yens.

Manger au sous-sol de la gare de Kyoto. Cela n’a rien à voir avec chez nous, tous les japonais s’y retrouvent pour manger et cela n’a rien de glauque. Glissez-vous dans la queue la plus longue pour être sûrs de vous régaler. Les prix sont plus qu’abordables.

Soba no Mi Yoshimura, spécialiste des nouilles de sarrasin. Au rez-de-chaussée vous pourrez admirer la confection des nouilles, mais vous vous installerez à l’étage pour déguster vos sobas, que vous pourrez accompagner de tempuras et d’autres mets exquis !

Sushi Iwa, une expérience inoubliable ! D’abord parce que le poisson était divin et que le chef en impose, mais aussi parce que je suis entrée dans ce restaurant sans connaitre les prix à l’avance. Comme souvent au japon, il n’y avait pas de carte à l’entrée. J’aurais dû me douter de quelque chose quand j’ai vu la photo de Steve Jobs dédicacée, expliquant qu’il avait mangé les meilleurs sushis de sa vie ici ! Le menu du chef se rapprochait d’une centaine d’euros, hors budget pour moi ! Je n’ai commandé qu’une petite assiette de sashimis à 40€. Ils étaient délicieux et extrêmement frais. Si vous avez le budget, n’hésitez pas à passer la porte de ce petit restaurant. Vous serez ravis !

La cuisine de Kyoto, c’est aussi la cuisine Kaiseki, c’est-à-dire un enchaînement codifié de multitudes de petits plats, je vous en parle car c’est une spécialité incontournable mais à mon grand regret je n’ai pas eu l’occasion d’essayer. Il faut dire que les menus Kaiseki ne sont généralement pas donnés !

Ipudo

Sushi Iwa

Soba no Mi Yoshimura

Comment se déplacer à Kyoto :

Vous pouvez découvrir cette ville à vélo, tout y est fait pour faciliter la vie des cyclistes. Si vous êtes plus pressés, le bus fera très bien l’affaire : il est facile d’accès et dessert tous les centres d’intérêt. Il y a aussi deux lignes de métro qui fonctionnent très bien mais qui desservent peu de stations en centre-ville.

Où faire un onsen à Kyoto :

Faire une petite pause nature dans ce pays est primordial et les japonais en raffolent. Un bain à l’onsen est un moment privilégié dans la journée où l’on se détend, on s’occupe de soi. C’est un bain chaud de 40°C, parfois en plein air. Les hommes et les femmes sont séparés et il vaut mieux car aucun vêtement ni maillot de bain n’est toléré. Vous devez être nu comme un ver. Je vous conseille le Kurama Onsen : dans le village de Kurama, en pleine nature dans les montagnes au Nord de Kyoto (à environ 1h de train), vous pourrez vous prélasser dans le bain extérieur, avec vue sur les montagnes ce qui est juste parfait après une bonne randonnée dans le secteur !

Kyoto est la perle du Japon et vous ne pouvez sauter cette étape sous aucun prétexte si vous visitez le pays pour la première fois. Tout y est réuni : culture, traditions, nature et bonne cuisine. J’ai adoré cette ville et je vous conseille évidemment de vous y arrêter pour prendre le temps de vivre et de ressentir la culture japonaise.

Bye bye les Foodies !!

2 thoughts on “Une semaine à Kyoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *