Kanazawa City Guide

Kenroku-en Kanazawa

Que fait-on quand son vol pour Okinawa est annulé pour cause de typhon ? On change de programme et on se rend dans les Alpes Japonaises et plus précisément à Kanazawa, pour une dernière étape – et un dernier City Guide – avant de retourner à Tokyo. Au pied des montagnes, au bord de la mer du Japon, Kanazawa n’est pas la destination la plus touristique du Japon mais avec ses quartiers bien préservés, son jardin Kenroku-en et sa gastronomie réputée, elle mérite bien un petit détour. C’est également une ville bien plus tranquille que Tokyo ou Osaka, et je peux vous dire que ça fait du bien de se retrouver un peu au calme après avoir expérimenté la foule japonaise ! Depuis Mars 2015 un Shinkansen (TGV japonais) tout beau tout neuf relie directement Kanazawa à Tokyo en 2h30, un sacré coup de pouce pour le tourisme de la région et une grande fierté pour ses habitants, vous verrez d’ailleurs des répliques de ce train un peu partout et sous toutes les formes imaginables … typiquement japonais !

Kanazawa

Une fois débarqué de votre Shinkansen, voici donc les choses à ne pas manquer à Kanazawa :

  • Visiter l’un des trois plus beaux jardins du Japon au Kenroku-en
  • Déguster les délicieux poissons locaux dans un restaurant du marché Omicho
  • Remonter le temps dans les rues du quartier Higashi-chaya-gai, ancien quartier des geishas
  • Pousser jusqu’à Nagano pour visiter le Zenko-ji, l’un des plus vieux temples bouddhiques du Japon

Kenroku -en Kanazawa

marché aux poissons

Kanazawa

Kanazawa

Kanazawa

Nagano

Nagano

Où dormir à Kanazawa ?

Nous avons choisi, un peu à la dernière minute, de passer nos trois nuits à l’hôtel Dormy Inn près de la gare. Après pas mal de nuits sur des futons plus ou moins épais nous avions envie d’un peu plus de moelleux et nous avons donc opté pour cet hôtel « à l’occidentale », mais équipé d’un bain commun à la japonaise. L’hôtel sert un petit-déjeuner sous forme de buffet, avec des spécialités japonaises et occidentales, ainsi que des Ramen – gratuits – entre 21h30 et 23h00, en cas de petite faim en débarquant du train du soir ! Bref, c’est plutôt bien placé, c’est confortable, propre et le bain japonais est évidemment un vrai plus donc on ne peut que recommander ! La chambre est à 100 Euros.

Où manger à Kanazawa ?

Le premier choix pour déguster du poisson fraîchement pêché sera sans aucun doute le marché Omicho, sorte de Tsukiji miniature et moins frénétique. On y trouve toutes sortes d’étals de produits de la mer, mais aussi de tofu, avec souvent un restaurant attenant. C’est l’occasion idéale pour tester un Chirashi (tranches de poisson servies sur un bol de riz) ultra-frais et pas cher !

Chirashi

Pour dîner nous avons très vite trouvé notre spot, à 2 minutes de l’hôtel, au Daiba Kanazawa Ekimae. Cet izakaya nous a immédiatement plu, avec ses petites salles indépendantes séparées par des cloisons coulissantes, sa déco chaleureuse et sa multitude de plats à commander en mode « tapas ». Beaucoup de spécialités locales sont à la carte, Seul souci, seule une partie de la carte est traduite et le personnel n’est pas forcément à l’aise en anglais, on a donc l’impression de passer à côté de pas mal de choses appétissantes ! Malgré tout, nous avons commandé un maximum de plats différents – brochettes variées, assortiment de sashimis, tofu, poulpe grillé, amuses-bouches – et nous sommes régalés ! En plus ça reste accessible, niveau prix, pour un repas du soir, et l’ambiance est vraiment sympa. Réservez si vous le pouvez car nous avons dû faire la queue les deux fois où nous y avons mangé.

Kanazawa

Kanazawa

Kanazawa

Izakaya

Enfin, si vous êtes en détresse alimentaire, n’oubliez pas que, comme partout au Japon, les centres commerciaux regorgent de petits restos. Kanazawa ne fait pas exception à la règle : vous trouverez dans les derniers étages du complexe Forus (juste devant la gare) de quoi combler pratiquement n’importe quelle envie !

Pour un plan de dernière minute, Kanazawa a vraiment été une bonne surprise. Les quartiers traditionnels méritent vraiment une balade, tout comme le jardin Kenroku-en qui est vraiment magnifique. Par sa localisation au pied des Alpes Japonaises, Kanazawa est aussi un point de départ pour des excursions vers les villages traditionnels de la province de Hida, ou encore vers l’intérieur des Alpes (Nagano est à 1h30 de train).

Bye Bye les Foodies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *